Suivez-nous

Tennis

Justine Henin, la championne au meilleur revers

La championne belge a dominé le circuit professionnel de 2003 à 2008.

Justine Henin lors de l'US Open 2007

Justine Henin, c’est la championne au meilleur revers au monde, d’après John McEnroe. La championne belge a dominé le circuit professionnel de 2003 à 2008.

Justine Henin, c’est sept titres en Grand Chelem: un titre à l’Open d’Australie en 2004, deux à l’US Open en 2003 et en 2007, et quatre dont trois consécutifs à Roland-Garros de 2005 à 2007. Elle soulève sa première coupe Suzanne-Lenglen en 2003. C’est d’ailleurs le premier tournoi du Grand Chelem qu’elle remporte.

Le tennis belge affiche un excellent niveau à l’époque. En effet, une autre joueuse fait parler d’elle, il s’agit de Kim Clijsters, qui a depuis effectué un retour à la compétition.

Justine Henin a affronté sa compatriote en finale de Roland-Garros 2003, en finale de l’US Open 2003 et en finale de l’Open d’Australie 2004. Elle lui prend même sa place de numéro un mondiale dans le courant de l’année 2003. Les deux belges ne manquent pas non plus d’offrir la Fed Cup à leur pays en 2001.

Si elle n’avait pas été là en même temps que moi, je n’aurais pas été une si bonne joueuse. C’est certain.

Justine Henin à propos de Kim Clijsters

Côté palmarès olympique, Justine Henin remporte la médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, face à Amélie Mauresmo en finale.

Malgré les blessures qui ont ponctué son parcours, la championne belge a un palmarès qui fait rêver. À 38 ans aujourd’hui, est-ce qu’on aura la chance de la revoir sur les courts comme Kim Clijsters?

À priori, non, comme elle l’a exprimé la semaine dernière en entrevue, «J’ai été surprise de son retour (à propos de Kim Clijsters, NDLR) à la compétition mais je respecte son choix. Mais je n’ai jamais ressenti l’envie de faire comme elle.»

Après une première retraite annoncée en 2008, alors qu’elle était numéro un mondiale, elle est revenue à la compétition à la fin de l’année 2009. Mais Justine Henin a mis un terme à sa carrière de joueuse professionnelle définitivement au début de l’année 2011 suite à une blessure au coude.

Depuis, elle s’occupe principalement de son académie de tennis située à Limelette en Belgique et de ses deux enfants.

Infolettre

À lire aussi

Plus dans Tennis