Suivez-nous

Hockey

Kim St-Pierre fait son entrée au Temple de la renommée

La gardienne devient seulement la huitième femme à recevoir le plus grand honneur individuel de son sport.

Kim St-Pierre a brisé un autre plafond de verre mercredi dernier en devenant la première gardienne à être nommée au Temple de la renommée du hockey. Elle est seulement la huitième femme à recevoir le plus grand honneur individuel de son sport.

St-Pierre a joué avec les garçons jusqu’à l’âge de 18 ans avant de joindre l’équipe féminine de l’Université McGill à Montréal. Sur la scène internationale, l’athlète de 41 ans a aidé le Canada à remporter trois médailles d’or aux Jeux olympiques et cinq autres au Championnat du monde.

« Je suis très reconnaissante de recevoir cet honneur. C’est un sentiment de fierté incroyable. Je ne m’y attendais tellement pas », a affirmé St-Pierre à l’émission Salut, Bonjour!

St-Pierre est aussi devenue, en 2008, la deuxième femme à participer à un entraînement avec des joueurs de la Ligue nationale de hockey alors qu’elle a patiné aux cotés des joueurs du Canadien de Montréal.

« C’est sûr qu’on parle bien souvent d’athlètes masculins, parce que ce sont eux que l’on connaît davantage, mais Kim St-Pierre a été plus grande que son sport. »

– Danièle Sauvageau, ex-entraîneuse du programme national de hockey féminin au Canada

Native de Châteauguay, au Québec, St-Pierre rejoint Cammi Granato, Angela James, Angela Ruggiero ainsi que ses coéquipières canadiennes Geraldine Heaney, Danielle Goyette, Jayna Hefford et Hayley Wickenheiser au Temple de la renommée.

Infolettre

À lire aussi

Plus dans Hockey