Suivez-nous

Voile

Isabelle Joschke, navigatrice engagée

Elle fait partie des six femmes qui prendront part au prochain Vendée Globe.

Isabelle Joschke le 18 septembre 2019 - Runs Défi Azimut
Isabelle Joschke le 18 septembre 2019 - Runs Défi Azimut - Crédit photo: Ronan Gladu

Pour la première fois de son histoire, ce n’est pas une ou deux mais six navigatrices qui seront sur la ligne de départ du Vendée Globe 2020 le 8 novembre prochain. Parmi elles, Isabelle Joschke, navigatrice engagée pour l’égalité homme-femmes.

Pour plus de mixité

La skipper franco-allemande est à l’origine du projet «Horizon mixité», association qu’elle a créée en 2012 afin de promouvoir la mixité dans la société et particulièrement en voile où le nombre de pratiquantes reste faible, surtout dans la course au large. D’ailleurs, il faut attendre la troisième édition du Vendée Globe en 1996 pour voir deux navigatrices sur la ligne de départ parmi les quinze concurrents: Isabelle Autissier et Catherine Chabaud. Cette dernière devient la première femme à effectuer un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance en course.

Un «petit gabarit» pour de grandes courses

Isabelle Joschke, née à Munich, a grandi loin de l’océan, entre la région parisienne et celle de Genève. Contre toute attente, âgée d’une vingtaine d’années, elle se prend de passion pour la voile après un stage effectué aux Glénans, en Bretagne.

Elle commence les compétitions de voile en 2003 et fait partie des quelques navigatrices qui pratiquent les courses au large. Selon elle, «les femmes y ont toute leur place», et ce malgré le fait d’être un «petit gabarit». Car dans cette discipline, les préjugés sexistes ne manquent pas, comme celui de la force physique indispensable sur un bateau.

En 2007, elle remporte la première étape de la Mini Transat, course transatlantique en solitaire et sans assistance à bord de voiliers de 6,50 m. En 2008, elle participe à sa première Solitaire du Figaro, course à la voile en solitaire et par étapes. En 2016, elle effectue la Transat Québec-Saint-Malo avec Alain Gautier comme co-équipier, le vainqueur du Vendée Globe 1992-1993.

En 2017, elle fait partie des cinq femmes skippers qui prennent part à la Transat Jacques Vabre, qui relie Le Havre en France à Salvador de Bahia au Brésil, transat qu’elle effectue avec Pierre Brasseur. Avant la course, elle déclare que « beaucoup de femmes n’osent pas rêver quand elles sont jeunes, car elles se mettent des barrières. Et, comme il n’y a pas beaucoup de femmes en voile ou dans les postes à responsabilité dans la société, il y a peu de possibilités de s’identifier chez les jeunes».

Le 8 novembre 2020, Isabelle Joschke partira à bord de son bateau, l’IMOCA MACSF, son sponsor, pour réaliser son premier Vendée Globe et nous fera rêver.

L’Infolettre

À lire aussi

Plus dans Voile

Tu veux recevoir l’actu des sportives ?

Alors, cours vite t’inscrire!