Suivez-nous

Quésaco

Tout ce que tu dois savoir sur le Vendée Globe !

Le Vendée Globe en bref, de l’essentiel à retenir aux détails techniques, on t’explique tout ce que tu dois savoir sur l’événvment.

Vendée Globe

C’était une des nombreuses infos de la semaine dernière, le départ du Vendée Globe 2020. On va donc te résumer tout ce que tu dois savoir sur le Vendée Globe !

L’essentiel à retenir

Alors, non, le Vendée Globe n’est pas le tour de la Vendée, ce beau département de France. En fait, il s’agit d’une course de voiliers monocoques en solitaire, autour du monde sans escale et sans assistance. Concrètement, cela signifie que les navigateurs et navigatrices sont seuls sur leur bateau durant toute la course. Par conséquent, ils doivent être autonomes pour le réparer en cas d’avaries et se soigner eux-même en cas de pépins physiques.

Un peu d’Histoire et de géographie

Le premier Vendée Globe voit le jour en 1989 sur une idée du navigateur Philippe Jeantot. Tous les 4 ans, le départ et l’arrivée de la course a lieu aux Sables d’Olonne, situé en Vendée. Cette année, c’est donc la 9ème édition.

Le trajet est assez simple, enfin, simple à suivre sur une carte car le parcours est semé d’embûches. En résumé, les concurrents descendent l’Atlantique pour faire le tour de l’Antarctique, passer par le Cap de Bonne Espérance et celui du Cap Horn pour finir par remonter vers les Sables d’Olonne.

Le dernier Vendée Globe a été effectué en 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes, on ne s’attend donc pas à revoir les concurrents avant janvier 2021.

Les navigatrices

Si la voile reste à majorité un sport pratiqué par les hommes, de plus en plus de navigatrices apparaissent sur le devant de la scène. Il faut quand même attendre 1996 pour voir Isabelle Autissier et Catherine Chabaud prendre part à la course. Jusqu’à présent, aucune femme n’a remporté le Vendée Globe. Mais Ellen MacArthur a pris une superbe deuxième place lors de l’édition 2000-2001. En 2008-2009, c’est une autre britannique, Samantha Davies, qui termine à la quatrième place.

Cette année 2020, le record de participantes est battu puisqu’elles sont six à être parties dimanche pour un tour du monde.

Les détails techniques

Les bateaux sont des voiliers monocoques 60 pieds IMOCA.  Ils ont considérablement évolué depuis le premier Vendée Globe pour être de plus en plus rapide. Ainsi, pour l’édition 2020, on compte 19 monocoques équipés de foil, soit 12 de plus que lors de la précédente édition. Les foils ou plans porteurs incurvés, aperçues comme les « ailes » du bateau permettent d’atteindre une vitesse considérable en allégeant son poids. Tous les IMOCA n’en sont pas équipés, il faut dire qu’ils ont un coût de 60000 euros minimum et tous les concurrents n’ont pas le même budget, qui s’échelonne entre 300 000 euros et quelques millions. Miranda Merron et Alexia Barrier font partie des plus petits budget et ont pour objectif de terminer leur tour de monde.

Maintenant que tu en sais plus sur le Vendée Globe, est-ce que tu veux en apprendre davantage? Va vite voir les informations détaillées sur le site officiel de la compétition.

Infolettre

À lire aussi

Plus dans Quésaco