Suivez-nous

E-sport

Comment l’e-sport s’en sort en période de confinement

Les Sailor Scouts nous répondent sur la situation de l’e-sport en ces temps difficiles de COVID-19.

La team Sailor Scouts
Crédit photo: Team Sailor Scouts

Si la pandémie de COVID-19 a provoqué l’arrêt de l’ensemble des compétitions sportives, on pourrait penser que l’e-sport arrive à sortir «indemne» et que les événements continuent en ligne. Pour en savoir plus, on a posé quelques questions à l’équipe des Sailor Scouts.

Camille McWilliams (alias Quake), Gestionnaire des joueuses, Alyson Jacques (Aly), joueuse d’Overwatch, Catherine Ruest (Cytotonik), joueuse Starcraft 2 et Véronique Bouffard (Fabulous), fondatrice de Sailor Scouts, ont pris le temps de nous répondre.

Qu’est-ce que la période de confinement a changé pour vous?

Camille: J’ai de plus en plus de connaissances qui recommencent à jouer à des jeux vidéos. J’ai aussi plus de temps à y dédier, n’ayant pas à me déplacer comme je travaille de la maison.

Alyson: Beaucoup de mes amis qui avaient arrêté de «gamer» par manque de temps sont retournés sur Overwatch et World of Warcraft (les deux jeux auxquels je joue le plus). J’ai aussi remarqué un grand nombre de nouveaux joueurs sur les deux jeux.

Catherine: Dans la communauté Starcraft 2, j’ai senti un retour massif d’anciens joueurs et une plus grande assiduité avec les habitués. Aussi, une augmentation significative de nouveaux membres sur le serveur Discord que j’ai créé. J’ai décidé d’ajouter une soirée à mes événements en ligne et de collaborer à d’autres événements organisés par Starcraft Québec Fr. Nous nous réunissons maintenant quatre fois par semaine pour jouer des parties compétitives amicales et je diffuse nos pratiques sur ma chaîne Twitch. Il y a un taux de participation marqué depuis le début du confinement, souvent nos lobby sont complets, on manque même de place pour ajouter certains joueurs. Puisque les gens ont plus de disponibilités, plusieurs d’entre eux offrent du coaching, on en profite pour s’améliorer et offrir du temps à la communauté.

Est-ce que cela affecte votre calendrier prévu ces mois-ci?

Véronique: Énormément! D’un point de vue événementiel, nous avons dû annuler toutes nos collaborations à cause de la situation, Geek-it a été le premier événement à être impacté, de notre côté. Mais comme la situation du Covid-19 a continué d’évoluer, ça a aussi graduellement affecté nos plans pour cet été. Nous avions l’habitude de collaborer à certains festivals et événements, comme le Comiccon par exemple, ou chaque année, nous tenions un panel sur un sujet autour des jeux vidéo. Nous avions aussi quelques projets en partenariat avec d’autres organisations qui ont dû être reportés à une date ultérieure.

Je constate, par contre, que tout le temps que l’équipe investissait à préparer ces événements a seulement été déplacé vers des événements en ligne. Sailor Scouts n’a jamais été aussi occupée que présentement! Chaque fin de semaine, il y a un nouveau tournoi ou showmatch auxquels nos joueuses participent. La semaine dernière par exemple, l’équipe à collaborer avec l’équipe de «Gamer en Quarantaine» pour lever des fonds pour la Croix-Rouge afin d’aider à combattre le Covid-19. Je pense que ces événements en ligne sont importants dans les circonstances actuelles, ça permet d’une certaine façon, de briser l’isolement. Je crois que ça fait du bien à tout le monde de pouvoir se garder occupé et de s’engager dans des projets comme ceux-là!

Comment ça se passe dans le monde du e-sport en ce moment avec la pandémie?

Camille: Ça a ouvert les portes à augmenter les événements de compétitions en ligne! Il y a tellement plus de diffusions en ce moment et de tournoi, c’est fou ! Ces tournois sont également de plus en plus accessibles si on les compare à des tournois comme le Lans ETS et Dreamhack qui nécéssitent d’être présent physiquement. En terme de prix, notamment, certains de ces tournois en lignes sont gratuits ou un très faible coût d’entrée! On remarque aussi l’augmentation des joueurs, il y a moins de temps d’attente avant de trouver des parties. (Gestionnaire des joueurs – Camille McWilliams – Quake)

Alyson: Je suis d’accord, sur la scène locale, je trouve qu’il y a une énorme quantité de tournois et qu’ils sont beaucoup plus accessibles parce qu’on a pas besoin de se déplacer pour y participer!

Catherine: En ce qui concerne la communauté StarCraft 2 à Montréal, avec la fermeture des bars et des salles d’e-sport, ça implique la suspension de nos événement de coaching réguliers. En autres les événements Rally Point, des séances de coaching gratuits pour Star Craft 2 que j’organisais tous les vendredis au Esports Central. Les tournois QSL qui se déroulaient tous les 2 mois et les Bring ton noob, à la même fréquence, nous manque. Pour Star Craft 2, je ne connais qu’un seul tournoi québécois encore actif: la guerre totale.

Isabelle: Selon moi, l’e-sport est dans une bonne position en ce moment, on peut toujours gamer même en étant confiné et faire des tournois en ligne. Si ça se trouve, ça va aider à faire découvrir l’e-sport à plus de gens.

Quel est votre prochain objectif?

Véronique: Même si l’E3 (NDLR, Electronic Entertainment Expo) a été annulé, on attend impatiemment que l’été arrive afin de voir si il y aura de nouveaux titres compétitifs qui pourraient être intéressants pour notre organisation. Comme nous l’avons mentionné dans notre dernière annonce avec Northern Arena, la prochaine étape pour nous, si ce partenariat se concrétise, sera d’ajouter un nouveau roster, sur un nouveau jeu!

Nous sommes donc présentement en train d’évaluer nos options. Nous souhaitons prendre notre temps afin de faire le meilleur choix possible, mais avec des jeux comme Valorant, on est confiante que cette année sera intéressante, surtout en considérant que de plus en plus de développeurs investissent dans leur scène e-sport.

En quoi votre partenariat avec Northern Arena a changé votre quotidien?

Véronique: Comme nous sommes encore en discussion avec l’équipe de Nothern Arena, on ne peut pas encore parler d’impact, mais si ce partenariat se concrétise, on peut s’attendre à ce que Sailor Scouts soient impliquées sur de nouveaux événements et projets en collaboration avec Nothern Arena, d’un point de vue organisationnel, ça permettra aussi de faciliter la gestion de l’équipe également, car nous aurons davantage de support pour faire grandir notre organisation. C’est un projet très excitant pour toute l’équipe!

Dès que nous aurons pris une décision quant au prochain jeu que Sailor Scouts supportera, nous le communiquerons sur nos pages Facebook, Instagram et Twitter, gardez un oeil là-dessus!

Infolettre

À lire aussi

Plus dans E-sport