Suivez-nous

Voile

Clarisse Crémer boucle son Vendée Globe

La française Clarisse Crémer a franchi la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne aujourd’hui et termine à la 12e place du Vendée Globe.

Clarisse Crémer, 12e du Vendée Globe 2020
Crédit photo: Jérémie Lecaudey

Elle l’a fait, c’est même la première navigatrice à franchir la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne aujourd’hui. Clarisse Crémer boucle son Vendée Globe!

Un sacré exploit

Cet après-midi. les quelques spectateurs présents ont pu accueillir la française, 12e au classement, à l’arrivée dans le chenal. Enfin, elle termine la course en 87 jours 2 heures 24 minutes et 25 secondes. C’est un sacré exploit puisqu’elle bat en plus le temps réalisé par Ellen MacArthur, 2e lors de l’édition 2000, qui avait rallié les Sables d’Olonne en 94 jours. Cette dernière l’a même félicité, si c’est pas la classe ça.

Émotions garanties

La course autour du monde sans escale et en solitaire faisait partie de ses projets les plus fous et l’aventure n’a pas été simple tous les jours.

Pour cette édition 2020, on a pu suivre les hauts et les bas des navigatrices sur les réseaux sociaux comme ces montées au mât pour des réparations, c’était pas facile facile. Nous, on trouvait la vue magnifique mais bon, on imagine le vertige…D’une façon générale, la course à la voile n’est pas de tout repos, il faut gérer le bateau, des voiles aux réparations mécaniques en passant par la navigation. Puis, il y a ses capacités physiques, son énergie, son sommeil, son alimentation.

Mais le Vendée Globe, c’est aussi des moments forts comme le passage du fameux Cap Horn, qui est loin d’être calme et facile.

Ainsi, Clarisse Crémer nous a fait vivre la course mais aussi elle nous a fait rêver et voyager, ce qui est très recherché ces temps-ci. Surtout, elle a réalisé un superbe parcours, 12e au classement, ce n’est pas rien! En plus, elle a navigué avec son IMOCA de la Team Banque populaire qui n’est pas équipé de fameux foils, ces «ailes» permettant au bateau d’aller encore plus vite. Par contre, le voilier de Clarisse Crémer n’est rien de moins que le Macif à la barre duquel François Gabart a remporté le Vendée Globe 2012-2013 et la Route du Rhum 2014. Autant dire que c’est un voilier de champion et de championne !

Ensuite, c’est quoi le programme?

Après son arrivée sur le ponton, la navigatrice a déclaré: «Là, j’ai envie de profiter de mes proches car c’est ce qui est beau dans la course au large, c’est que cela réunit les familles pour ces moments. Et sinon, de la bonne nourriture, une bonne douche et un lit qui ne bouge pas et qui ne bipe pas ; un moment où tu n’es pas inquiète que le ciel te tombe sur la tête.»

Si tu veux en savoir plus sur la désormais célèbre navigatrice, , voici une entrevue de Clarisse Crémer publiée avant son départ dans le Vendée Globe.

L’Infolettre

À lire aussi

Plus dans Voile